La prévoyance protège aussi vos enfants en cas de coup dur


La prévoyance protège aussi vos enfants en cas de coup durPeu connus du grand public, les contrats de prévoyance s’avèrent être un soutien très précieux en cas de coup dur. C’est pourquoi la Branche a conclu un accord avec l’Ocirp (organisme commun des institutions de rente et de prévoyance). Objectif : permettre aux enfants des salariés de la Branche de bénéficier d’une rente éducation ou d’une rente handicap en cas de décès de leur parent salarié.

Éducation : un haut niveau de rente

La Branche se démarque par le niveau de garantie accordé aux enfants de salariés en cas de décès. Celui-ci atteint ainsi 15 % du salaire de référence jusqu’au 16e anniversaire de l’enfant, puis 20 % jusqu’à ses 26 ans, afin de l’accompagner tout au long de ses études, de ses stages et de sa première recherche d’emploi. Autre avantage : la rente plancher ne peut être inférieure à 100 € / mois, même si le salarié est employé à temps partiel. Pour les non cadres, cette garantie implique un niveau de cotisation de 0,07 %. En montant de garantie, la Branche se situe indéniablement dans la partie haute, d’autres branches proposant encore souvent une rente éducation uniforme de 8 %, quel que soit l’âge des enfants. « C’est le signe d’un régime bien géré par les partenaires sociaux », constate Héloïse Trani, chargée de mission à l’Ocirp, qui couvre 126 branches professionnelles.

Une garantie handicap particulièrement solidaire

Une rente viagère est également prévue en cas de décès d’un salarié ayant un enfant handicapé. Quels que soient l’âge, la situation et le niveau de revenus du salarié décédé, son enfant bénéficiera d’une rente mensuelle de 500 € à vie. Une fois le certificat médical de l’enfant handicapé transmis à l’Ocirp, cette garantie lui est versée tous les trimestres. Si l’enfant est mineur ou majeur protégé, elle est versée à son représentant légal. « Il s’agit d’une garantie particulièrement sociale et solidaire : tous les salariés s’acquittent d’une cotisation de 0,02 % ou 0,04 % pour la rente handicap », souligne Héloïse Trani.

Vos commentaires

Laisser un commentaire (Tous les champs sont obligatoires. Votre adresse email ne sera pas visible.)