Le certificat de qualification professionnelle,
voie royale vers nos métiers

Epicerie-bio_109_BDVous envisagez de faire carrière dans les métiers de l’alimentation de détail ? Pour donner à tous ceux qui le souhaitent les moyens de progresser et de s’épanouir dans leur métier, la Branche a développé 7 certificats de qualification professionnelle (CQP).

7 CQP par les salariés de la Branche

Pour répondre aux besoins de professionnalisation et pour pallier le manque de formations ciblant les métiers de caviste, épicier, vendeur de produits bio, fromager ou encore primeur, la Branche a mis en place sept certificats de qualification professionnelle (CQP) ces dix dernières années. Reconnues par tous les professionnels du secteur, ces formations certifiantes constituent le meilleur moyen d’être directement opérationnel dans nos métiers.

Spécialisez-vous !

Les CQP permettent de se former spécifiquement aux métiers de nos cinq secteurs d’activité sur 12 mois au maximum. Très ciblée, les formations sont proposées en alternance, dans le cadre d’un contrat ou d’une période de professionnalisation et débouchent sur un examen. Le CQP permet donc de progresser et de gagner cinq échelons dans la classification de l’emploi.

Tous les profils sont les bienvenus

S’ils ciblent assez naturellement les jeunes ouverts à une carrière dans les métiers de l’alimentation de détail, les salariés des entreprises du commerce alimentaire, nos CQP s’adressent aussi aux demandeurs d’emploi et aux chefs d’entreprise en reconversion, sans limite d’âge. Signe des temps, les salariés en reconversion constituent le gros des effectifs, notamment pour rejoindre les commerces spécialisés en produits biologiques.

Une prise en charge assurée

Pour les salariés, le coût de la formation ainsi que certains frais de déplacement sont pris en charge dans le cadre de la formation. À noter que tous les CQP sont éligibles au compte personnel de formation (CPF), qui s’est substitué au dispositif du droit individuel à la formation (DIF) le 1er janvier dernier. Le dispositif de la validation des acquis de l’expérience (VAE) peut aussi être envisagé pour décrocher un CQP. 

Un vrai parcours évolutif

Les sept CQP de la Branche se répartissent en trois niveaux qui correspondent aux statuts des commerçants de détail.

  • Le premier, « employé de vente », consiste en une formation transverse de deux mois permettant de découvrir les métiers.
  • Le deuxième, « vendeur-conseil », permet de se spécialiser par secteur. Les cinq CQP de ce palier, impliquent un perfectionnement sur tous les aspects du métier, de la connaissance des produits à l’hygiène, en passant par la gestion.
  • Le troisième, « manager d’unité commerciale du commerce alimentaire de détail », est transverse aux cinq secteurs d’activité et est fait pour ceux qui ont un vrai projet de création / reprise d’entreprise.
    L’examen des CQP comprend quatre épreuves : un QCM et trois mises en situation devant le jury.

Sept centres habilités

Pas moins de sept centres dispensent aujourd’hui ces formations à travers la France, permettant ainsi à chacun de préparer un CQP, quelle que soit sa situation géographique:

– Ifopca Paris (www.ifopca.fr)

– Campus Pro Lille (www.campus-pro.fr)

– Icop Aubagne Marseille (www.icop.fr)

– Infa Romans sur Isère (www.infa-formation.com/etablissements-infa/48-infa-drome.html)

– MFR La Pommeraye (www.mfr-cfa-pommeraye.fr)

– SEPR Lyon (www.sepr.edu)

– Tremplin 84 Avignon (www.tremplin84.fr)

Consulter leur site ou celui de l’Afflec pour connaître les modalités d’inscription et de formation.

Vos commentaires

Laisser un commentaire (Tous les champs sont obligatoires. Votre adresse email ne sera pas visible.)