Tribunes d’expert

Des métiers de passion et de conviction

On ne devient pas par hasard caviste, fromager, primeur, épicier ou spécialiste en produits bio. Les commerçants du goût partagent les mêmes valeurs et le même amour des bons produits. Ce qui fait de leur profession, un métier aussi exigeant que passionnant.

N’en déplaise à certains, vendre des fruits et légumes, des fromages, du vin ou encore des produits bio n’est pas un « petit boulot »… alimentaire. Il suffit d’avoir assisté, par exemple, aux épreuves des Meilleurs Ouvriers de France Primeur pour s’en rendre compte. Quelques « ficelles du métier » ne suffisent pas pour exercer nos professions, qui requièrent de vraies compétences spécifiques. Approvisionnement, conservation et stockage des produits, règles de commercialisation, hygiène, gestion des déchets… En boutique comme sur les marchés, nos savoir-faire techniques sont nombreux et s’ajoutent à toutes les tâches et contraintes liées à la gestion et la fiscalité de nos points de vente qu’il faut être prêt à surmonter.

Mais la technique ne fait pas tout, loin de là. Être un « commerçant du goût », c’est aussi et avant tout défendre des convictions et partager une passion. Les convictions ? Ce sont celles de la promotion des produits de qualité, de la défense du commerce de proximité mais aussi de la nécessité de nous adapter, comme le font certains d’entre nous avec la vente en ligne, la présence sur les réseaux sociaux, des paniers de produits prêts à l’emploi, des animations dans les écoles…

Quant à la passion qui nous rassemble, c’est celle des produits et de l’envie de les faire découvrir et aimer. Nous les goûtons pour les sélectionner au mieux et répondre aux attentes de nos clients que nous connaissons bien. Et en tant que prescripteurs et conseillers du goût, nous créons avec ces derniers une véritable relation de confiance. Autant de raisons qui font de notre métier… un beau métier.

Christel Teyssèdre, Présidente de l’UNFD                                                                         Stéphane Vergne, Président de la FFF
MOF classe Fromager

Vos commentaires

Laisser un commentaire (Tous les champs sont obligatoires. Votre adresse email ne sera pas visible.)